Que vous choisissiez une machine à coudre mécanique ou électronique, vous allez découvrir les nombreuses fonctionnalités que propose chaque fabricant de machine pour vous séduire. Les machines à coudre les plus évolués, et souvent les plus onéreuses, proposent davantage de fonctionnalités que des machines d’entrée de gamme. Cependant, toutes ses fonctionnalités ne vous seront pas forcement d’une grande utilité pour débuter. Pour vous aider à mieux comprendre les différentes fonctions proposées par les centaines de modèles de machine à coudre disponible sur le marché, nous avons regroupé les fonctionnalités qui nous semble les plus intéressantes et dont, vous pourriez avoir besoin pour vous lancer et progresser de la meilleur des façons dans le monde de la couture. Pour aller plus loin sur le sujet, vous pouvez également consulter le guide d’achat que nous avons réalisé afin de vous aider à choisir la machine à coudre qui vous correspondra le mieux.

Les meilleurs fonctions d'une machine à coudre électronique

Zoom sur les fonctionnalités d’une machine à coudre électronique

Les Meilleures Fonctionnalités pour une Machine à Coudre

  1. Le réglage de la largeur et de la longueur des points
  2. C’est une fonctionnalité très importante à prendre en compte dans le choix d’une machine à coudre. Le réglage de la largeur permet de faire varier l’écartement d’un point alors que le réglage de la longueur permet de faire varier la distance entre deux piqûres de l’aiguille dans le tissu. En fonction des machines à coudre, il est possible de jouer sur la variation de la largeur et de la longueur des points jusqu’à 9 mm pour les machines les plus haut de gamme. Sur les machines les plus courantes, la fourchette varie habituellement jusqu’à 4 ou 7 mm. C’est par exemple le cas sur la gamme de machine à coudre Brother Innovis. A contrario, pour certaines machines à coudre d’entrée de gamme, la longueur et la largeur des points sont souvent préréglée et ne peuvent pas être modifié. Ces réglages automatiques peuvent être utile pour des couturières débutantes qui n’utilisent leur machine que pour de petites retouches ponctuelles. Pour les autres, cela risque de vous limiter radicalement dans votre progression et la réalisation de vos créations.

    Exemple de différentes longueur de points de couture

    De haut en bas, des points de 2,4 mm, 3 mm, 4 mm et 5 mm de long.

    Exemple de différentes largeurs de points de couture

    De haut en bas, des points de 1,5 mm, 3 mm, 4 mm et 6 mm de large.

  3. Le bras libre
  4. Une machine à coudre avec bras libre, c’est une machine sur laquelle on peut retirer la boite d’accessoires ou le plateau amovible pour accéder au bras libre. Il permet notamment d’enfiler et de coudre des pièces de tissus cylindrique comme des manches ou des jambes de pantalon.

  5. La boutonnière automatique
  6. La majorité des machines à coudre propose un ou plusieurs types de boutonnières. Sur les machines les plus basiques, les boutonnières nécessitent quatre étapes quant sur les plus perfectionnés, la boutonnière est réalisée en une seule étape sans avoir besoin de manipuler le vêtement à mi-chemin. En fonction des modèles de machines, plusieurs styles de boutonnières peuvent vous êtes proposés.

  7. La pression réglable du pied-de-biche ou pied presseur
  8. Il sert à pouvoir augmenter ou diminuer la pression exercée par le pied presseur sur le tissu. Pour des tissus épais, on aura tendance à diminuer la pression du pied alors qu’on l’augmentera pour des tissus plus fins. Sur des machines haut de gamme, c’est un réglage qui peut se fait de manière automatique.

  9. Le variateur de vitesse
  10. Le variateur ou régulateur de vitesse permet de contrôler facilement la vitesse de couture de votre machine à coudre. Une vitesse plutôt lente pour gagner en précision lors de vos finitions et une vitesse plus rapide pour coudre des longueurs de tissus plus importantes comme des rideaux par exemple. C’est une fonction utile aux débutantes pour apprendre a maîtriser leur machine à coudre voire même pour les enfants. La vitesse de couture est limitée par votre machine. Lorsque vous appuierez à fond sur votre pédale, votre machine ne pourra pas dépasser la vitesse fixée. Le variateur de vitesse peut s’utiliser à la fois avec la pédale de rhéostat ou avec le bouton marche-arrêt.

  11. Le bouton marche / arrêt
  12. C’est le bouton qui vous permet de coudre sans avoir à utiliser la pédale de la machine puisqu’il la remplace. C’est une fonctionnalité très utile pour les couturières susceptibles de ressentir des douleurs à force d’appuyer trop longtemps sur la pédale.

  13. Réglage de la tension du fil
  14. Ce réglage permet d’ajuster la tension du fil supérieur en fonction de l’épaisseur du fil ou de l’épaisseur du tissu utilisé. Ce n’est pas une fonctionnalité que vous serez amené à manipuler très souvent surtout lorsque vous débutez. La plupart des machines électronique propose d’ailleurs un réglage automatique de la tension.

  15. Réglage de la position d’arrêt de l’aiguille (haute ou basse)
  16. C’est le réglage qui vous permet de choisir la position de votre aiguille lorsque vous terminez de piquer votre tissu. Vous pouvez choisir d’arrêter automatiquement votre aiguille en position haute ou basse. En sélectionnant la position basse, l’aiguille restera toujours plantée dans le tissu lorsque vous arrêterez de coudre. Cela permet de maintenir en place votre tissu même lorsque vous relèverez le pied presseur. Vous pourrez ainsi tourner le tissu, coudre dans les coins, réaliser des appliqués ou associer des pièces de tissu ensemble par exemple.

  17. Le nombre de griffes d’entrainement
  18. Les griffes d’entrainement sont les petites dents métalliques placées sous la plaque d’aiguille. Elles servent à faire avancer le tissu dans le sens de la couture de manière optimale. Plus il y a de griffes d’entrainement, plus le tissu avancera de manière fluide et régulière. Certains fabricants de machine à coudre comme Pfaff propose des systèmes de double entraînement qui permettent de faire avancer le tissu par dessous mais aussi par-dessus. C’est utile pour des tissus épais ou pour raccorder le plus précisément possible des motifs.

  19. Le point d’arrêt
  20. Le point d’arrêt, c’est le point qui permet d’arrêter le fil et de terminer une couture. La machine à coudre effectue un nœud entre le fil de la canette et le fil de la bobine sur l’envers du tissu pour sécuriser les coutures au départ et à l’arrivée, afin que les piqûres soit le plus solides possible et ne se défassent pas. Vous n’aurez pas besoin d’utiliser la fonction de marche arrière pour commencer et finir vos points.

En résumé, pour l’achat d’une première machine à coudre, vous devriez au minimum vérifier que votre machine possède bien le point droit et le point zig-zag (les deux points essentielles) avec si possible le réglage manuel de la longueur du point, un bras libre et une boutonnière. Vous pourrez aisément vous passer du reste des options même si celles-ci apportent un peu plus de confort.

Partager.

Laissez un commentaire