L’Anatomie d’une Surjeteuse

0

Au premier abord, la surjeteuse peut paraître intimidante notamment pour celles et ceux qui débutent la couture. Cependant, une fois son fonctionnement et ses spécificités assimilées, c’est une machine relativement simple à utiliser qui ne vous fera pas regretter votre investissement. Bien que son apparence et ses fonctionnalités peuvent légèrement varier d’une machine à l’autre, son principe de base reste, lui, identique. La surjeteuse va vous permettre d’assembler, couper et surfiler le bord de vos tissus en une seule et même opération afin de réaliser des finitions parfaites et des coutures solides qui ne s’effilocheront pas avec le temps. Pour une meilleure prise en main de votre machine, nous vous avons regroupé l’ensemble des fonctionnalités d’une surjeteuse dans un tour d’horizon détaillé complet. Pour vous aider à choisir une machine qui correspondra le mieux à vos besoins et à vos envies, n’oubliez pas de lire notre guide d’achat entièrement dédié à la surjeteuse.

Les Spécificités d’une Surjeteuse

Anatomie d'une surjeteuse

Vue de l’ensemble des fonctionnalités d’une surjeteuse

  1. L’antenne guide-fils
  2. Elle permet de guider chacun des fils du porte-bobine vers la machine pour éviter que ces derniers s’emmêlent les uns dans les autres.

  3. Le porte-bobine
  4. En fonction des modèles de surjeteuse, le porte-bobine peut accueillir entre 3 et 5 bobines ou cônes de fil.

  5. Le réglage pression du pied-de-biche
  6. Ce réglage permet d’augmenter ou de réduire la pression exercée par le pied-de-biche pour l’adapter aux différentes épaisseurs de tissus. Les tissus épais nécessitent une pression plus forte que des tissus plus fins.

  7. Les disques de réglage de la tension des fils
  8. Sur une surjeteuse, il y a autant de disques de réglage de la tension du fil que de porte-bobines. Leur fonction est de régler précisément la tension de chacun des fils indépendamment les uns des autres. La tension peut varier en fonction de chaque type de tissu, de son épaisseur ou du fil utilisé. Ainsi, sur les surjeteuses à 2, 3 et 4 fils, il est possible de régler séparément la tension du boucleur inférieur, du boucleur supérieur, de l’aiguille droite et gauche pour obtenir des points de couture parfaitement réguliers, ni trop tendus, ni trop lâches.

  9. Le levier releveur du pied-de-biche
  10. Il est utilisé pour lever ou abaisser le pied-de-biche notamment au moment de positionner votre tissu pour coudre.

  11. Le réglage de la largeur des points
  12. La largeur d’un point correspond à la distance entre l’aiguille de gauche et le bord du tissu. Le réglage de la largeur de point va modifier l’écartement du couteau vis à vis de l’aiguille de droite.

  13. Le capot avant
  14. Le capot avant de la machine peut être abaissé pour accéder directement au système d’enfilage des fils des boucleurs, aux couteaux ou au doigt mailleur. Il est également possible de ranger plusieurs accessoires dans ce compartiment.

  15. Le volant
  16. Le volant permet d’actionner manuellement la machine pour vérifier l’enfilage des fils ou coudre lentement avec précision.

  17. Le réglage de l’alimentation différentielle
  18. Pour faire avancer le tissu, la surjeteuse est équipée de deux séries de griffes d’entrainement situées sous le pied-de-biche. Le bouton de réglage du différentiel permet de contrôler la vitesse des griffes d’entrainement avant et arrière. Lorsque les griffes avant se déplacent plus lentement que les griffes arrières, le tissu sera étiré. A l’inverse, lorsque les griffes avant se déplacent plus vite, le tissu froncera. Le réglage du différentiel permet d’éviter que les tissus élastiques ondulent pendant la couture par exemple.

  19. Le bac de récupération des déchets
  20. Le bac à déchets permet de récupérer le surplus de fil et de tissu fait par votre surjeteuse. Il se positionne facilement devant le capot pour garder votre poste de travail propre en toutes circonstances.

    Capot avant de la surjeteuse

    Vue de l’intérieur du capot avant de la surjeteuse

  21. Le réglage de la longueur des points
  22. La longueur d’un point correspond à la distance entre deux piqûres consécutives de l’aiguille dans le tissu. Cette longueur peut être augmentée ou réduite pour ajuster vos points de couture à votre convenance.

  23. Les griffes d’entrainement
  24. Les griffes se situent sous le pied presseur. Leur rôle est de faire avancer le tissu lors de la couture. Contrairement à la machine à coudre, la surjeteuse est dotée de deux rangées de griffes d’entrainement dont la vitesse peut être réglée séparément grâce au bouton de réglage du différentiel.

  25. La plaque d’aiguille
  26. La plaque d’aiguille est la surface métallique plate située sous le pied presseur. Elle est dotée de plusieurs ouvertures pour laisser passer les aiguilles et les griffes d’entrainement.

  27. Les aiguilles
  28. A l’exception des modèles à 3 fils (surfileuse) qui ne comportent qu’une seule aiguille, la surjeteuse en possède deux. Pour réaliser certains points comme le roulotté, elle peut n’en utiliser qu’une seule.

  29. Le pied-de-biche
  30. Le pied-de-biche ou pied presseur est une partie amovible qui permet de maintenir le tissu sur les griffes d’entrainement pendant la couture. Il est généralement clipsé pour être facilement changé, par exemple, par un pied passepoil, fronceur ou ourlet invisible.

  31. Table d’extension
  32. La table d’extension permet d’augmenter l’espace de couture pour coudre confortablement.

  33. Les guide-fils
  34. Les guide-fils permettent de faire passer et de maintenir en place les fils des boucleurs qui suivent l’ordre indiqué par les numéros et le trajet de couleur.

    Plaque d'aiguille de la surjeteuse

    Vue de la plaque d’aiguille de la surjeteuse

  35. Schéma d’enfilage des fils
  36. Un schéma avec les indications des étapes à suivre pour l’enfilage des fils se trouve à l’intérieur du capot avant de la machine. Pour simplifier l’enfilage, la plupart des surjeteuses sont équipées de repères de couleur correspondant à chacun des fils des boucleurs et des aiguilles.

  37. Le couteau
  38. Le couteau permet de couper proprement le bord du tissu pendant la couture. Il est composé d’une lame inférieure et d’une lame supérieure, qui peut être désengagée pour réaliser certains points si nécessaire.

  39. Le boucleur inférieur
  40. La surjeteuse est équipée d’un boucleur inférieur et d’un boucleur supérieur qui vont permettre de créer le point de couture en synergie avec le travail des deux aiguilles.

  41. Le doigt mailleur
  42. Le doigt mailleur ou de maillage doit être retiré pour réaliser les roulottés et, plus globalement, tous les points de recouvrement.

  43. Le levier du couteau
  44. Il permet de désengager le couteau supérieur pour coudre sans couper le bord du tissu.

  45. Le boucleur supérieur
  46. Le boucleur supérieur va travailler en lien avec le boucleur inférieur et les deux aiguilles pour créer le point de surjet.

  47. L’éclairage du plan de travail
  48. L’éclairage permet d’obtenir une lumière confortable pour coudre avec un maximum de visibilité de jour comme de nuit.

  49. Repère de couture
  50. Les repères de couture sont situés à droite du pied-de-biche et du couteau. Ils permettent essentiellement de maintenir une couture droite mais ne sont pas disponibles sur tous les modèles de surjeteuse.

  51. Bras libre
  52. Une partie de l’espace de travail se retire pour accéder au bras libre. Il permet de coudre des pièces tubulaires comme les ourlets, les poignets ou les cols.

Partager.

Laissez un commentaire